Happy Birthday, Auguste Perret!

Auguste Perret posant devant le projet de l’église du Raincy, 1925 © CNAM/SIAF/CAPA, Archives d’architecture du XXe siècle/Auguste Perret/UFSE/SAIF

Si l’architecte Auguste Perret vivait aujourd’hui, il serait résolument un homme de notre temps. Adepte d’un style sans ornement, pragmatique dans ses constructions et amoureux de matériaux simples traités noblement, cet entrepreneur et architecte a façonné l’architecture du XXe siècle… à commencer par le Théâtre des Champs-Elysées.

Petit-fils d’un grand-père carrier et fils d’un tailleur de pierre, Auguste Perret est né le 12 février 1874 à Bruxelles (ce qui, à l’époque, n’insinuait pas d’immigration fiscale – c’est en Belgique que son père avait trouvé refuge après avoir été impliqué dans la Commune de Paris). Avec ses deux frères Gustave et Claude, il devient l’un des pionniers du béton armé (des structures où les faiblesses du béton sont compensées par une armature métallique). Lors d’un jeu de chaises musicales de quatre architectes qui se sont succédé et superposé dans le projet du Théâtre des Champs-Elysées, les frères Auguste et Gustave Perret finissent par apposer leur patte non seulement sur le matériau utilisé, mais aussi sur le style du Théâtre.

Il est fou d’imaginer aujourd’hui que le Théâtre des Champs-Elysées n’était que leur troisième construction à Paris, après un garage et un immeuble d’appartements (cf images ci-dessous)… Mais leur proposition révolutionnaire et surtout leur budget de 20% inférieur aux autres projets présentés au fondateur du Théâtre, Gabriel Astruc, ont fini par emporter les suffrages. C’est ainsi que le TCE est devenu la première salle de spectacle où aucune colonne n’obstrue la vue de la scène. Une construction qui amènera la gloire à Auguste Perret, qui deviendra, avant Le Corbusier, l’un des fondateurs de l’architecture moderne française.

Tour d’horizon de ses plus grandes réalisations, du début à la fin de sa carrière :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.