Cendrillons en tous genres

On connaît tous l’histoire, souvent grâce au film de Walt Disney sorti en 1950, de cette jeune fille esclave de sa belle-famille qui devient princesse grâce à quelques tours de passe-passe. Or la particularité de ce conte est qu’il est originellement oral, et fut raconté sous une multitude de versions depuis plusieurs siècles et à travers le monde.

A tel point qu’il est difficile aujourd’hui de cerner quelle histoire d’ « enfant passant des cendres au trône » était vraiment la première.


Et la chaussure dans tout ça ?

Au IIIe siècle déjà apparaît en Grèce l’histoire de Rhodope, une jeune Grecque embarquée en Egypte en tant qu’esclave. Un aigle lui vole un jour une chaussure, la laisse tomber aux pieds d’un pharaon qui, frappé par la délicatesse de la chaussure, affirme vouloir épouser la femme à qui elle appartient.

Si la chaussure est inexistante dans la version européenne de l’histoire, datant approximativement du Xe siècle et située dans le Haut-Rhin, on y retrouve à la place une bague. En effet, il s’agit d’une jeune éleveuse d’oies à qui sa marraine offre une pomme pouvant lui exaucer 3 voeux. Elle fait donc deux fois le voeu de se rendre au bal, mais sa robe devient invisible à minuit. Or, un chevalier tombé amoureux d’elle à ces bals retrouve la bague et lance une recherche pour retrouver sa bien-aimée, qu’il finira par épouser.

Cendrillon sous toutes ses formes

(Liste subjective et loin d’être exhaustive !)

A l’opéra

La Cenerentola – Rossini

Extrait : Karine Deshayes au Théâtre Antique d’Orange, dans la même tournée que la représentation donnée en juin 2018 au Théâtre des Champs-Elysées

Cendrillon – Jules Massenet

Extrait : Joyce DiDonato dans une mise en scène de Laurent Pelly, la scène des retrouvailles

Au cinéma

La première adaptation de Cendrillon au cinéma remonte à 1898, mais la première version à marquer l’Histoire arrive un an plus tard, réalisée par Georges Méliès, que voici en intégralité.

Le conte de Cendrillon est adapté une bonne dizaine de fois au cinéma sous une multitude d’interprétations différentes, et le personnage ira même jusqu’à apparaître dans Shrek, où elle a un trouble narcoleptique assez comique, et est présentée comme une maniaque du rangement dans une des scènes.

Evidemment, le long-métrage le plus célèbre est le dessin animé de Disney de 1950.

Ce film iconique a marqué l’enfance d’une grande partie de la population, à travers plusieurs générations. Qui peut dire qu’il n’a pas rêvé un jour d’être habillé au sorti du lit par une ribambelle d’oiseaux ?

En voici un extrait -en anglais- qui devrait vous rester en tête quelques jours : la chanson de la formule magique de la marraine.

En danse

Toutes les chorégraphies les plus célèbres de Cendrillon sont basées sur le ballet en trois actes composé par Prokofiev entre 1941 et 1943. Il fut créé en 1945 au Bolchoï, et Prokofiev dédia la musique à Tchaïkovski.

Ci après, un extrait d’une chorégraphie de Noureev, captée au Palais Garnier en 2007 :

 

Et dans une toute autre atmosphère, retrouvez un extrait la version de Maguy Marin, créée en novembre 1985 à l’Opéra de Lyon. Ce spectacle – qui ne vous laissera pas indemne – est à retrouver pour quatre représentations entre le 27 et le 29 septembre 2018 au Théâtre des Champs-Elysées !


Cendrillon par le Ballet de l'Opéra National de Lyon

Du 27 au 29 septembre 2018

CLIQUEZ POUR PLUS D'INFORMATIONS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.