Les soirées mythiques au TCE : le dernier concert de la Callas à Paris

Revivez le dernier concert de Maria Callas à Paris comme si vous y étiez… grâce à Gilles Roederer, spectateur fidèle du TCE qui nous a ouvert ses archives.

Maria Callas en concert au TCE en 1963

Alors que nous nous approchons du 50e anniversaire de la mort de Maria Callas, le TCE programme l’opéra que la grande cantatrice a littéralement transcendé de sa présence, Lucia di Lammermoor. Lors de l’ouverture de la saison 2017-18, ce sera à Jessica Pratt de relever le défi de marcher dans les pas de la Callas.

Mais avant de vous laisser emporter par la voix de la jeune étoile anglo-australienne, nous vous proposons de revivre le dernier concert que Maria Callas a donné au Théâtre des Champs-Elysées, le 7 décembre 1973, à l’occasion de sa grande tournée d’adieu.

C’est donc il y a 44 ans que Gilles Roederer a, pour la première fois, poussé la porte du TCE. Quel choc pour ce jeune homme de 17 ans qui vénérait la Callas et collectionnait ses enregistrements depuis l’âge de 9 ans… Aujourd’hui encore, il se souvient des moindres détails – la couleur de la robe de la Callas, sa coiffure, les gens dans la salle, le ténor Giuseppe di Stefano qui partageait l’affiche… Toujours spectateur et désormais mécène du Théâtre des Champs-Elysées, il a accepté de nous ouvrir ses archives et raconter l’éblouissement de cette soirée de décembre 1973.

La petite histoire de la Callas au TCE:

Paris ne connut la Callas qu’à la fin des années 50, lorsqu’elle était déjà une immense star. Elle ne fit que trois apparitions avenue Montaigne.

En 1963, la Callas apparaît sur la scène du Théâtre pour un Gala des Chevaliers de Malte sous la direction de son ami Georges Prêtre et offre une incroyable démonstration d’agilité bel canto à un public conquis.

Sa seconde venue deux ans plus tard, en mai 1965, se fait devant une salle… vide. En fait, la Callas est alors en pleine répétition de Norma au Palais Garnier (une production à laquelle elle devra renoncer en pleine représentation quelques jours plus tard) et a accepté de participer à l’enregistrement d’un programme pour la télévision.

Maria Callas assiste à un concert au Théâtre des Champs-Elysées avec Michel Glotz en 1963

Les saisons passent et nous la retrouvons en décembre 1973. Elle a désormais complètement renoncé à l’opéra mais se lance dans une ultime tournée mondiale dont l’une des étapes est l’avenue Montaigne. Si la critique se montre extrêmement dure avec la cantatrice (alors que l’enregistrement vidéo de ce même récital à Tokyo laisse entendre une voix et une maîtrises toujours extraordinaires, bien qu’amoindries par rapport à ses meilleures années), le public lui réserve un triomphe. La Callas se retire définitivement de la scène et des mondanités pour la solitude de son appartement de l’avenue Georges Mandel où elle s’éteindra le 16 septembre 1977.

Mais avant cela, il semblerait que, un an et demie avant sa mort, la Callas venait régulièrement répéter au Théâtre des Champs-Elysées, s’accompagnant seule au piano dans un studio (cet enregistrement de « Ah pefido! » témoigne de sa voix toujours extraordinaire)… Nous recherchons encore des témoins de ces répétitions solitaires – n’hésitez pas à nous contacter si vous en connaissez ou en êtes !

Lucia di Lammermoor, Donizetti

Le mardi 12 septembre 2017

CLIQUEZ POUR PLUS D'INFORMATIONS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.