KATE LINDSEY SE TRANSFORME EN HOMME…

Nous avons eu la chance de pouvoir assister aux essais maquillage et coiffure de certains solistes de la nouvelle production de La Clémence de Titus. La mezzo-soprano américaine Kate Lindsey, interprète de Sextus a accepté de se livrer à notre exercice, en compagnie de Coralie et Madeleine, respectivement créatrices des coiffures et des maquillages. Le travail consiste, vous l’aurez deviné, à transformer une jeune femme en jeune homme. Précisons toutefois que les souhaits de l’équipe artistique étaient plutôt d’obtenir une transformation « naturelle » et non un véritable travestissement à grands renforts de perruques et autres postiches. La mission de Madeleine et Coralie s’est donc organisée autour d’éléments simples mais élaborés avec beaucoup de délicatesse et de précision.

Les cheveux

Kate a de très beaux, mais… très longs cheveux. Aussi, sans perruque, il est assez complexe de vaincre son volume naturel.

Coralie commence par séparer les cheveux, préalablement mouillés, en deux pour isoler un petit paquet sur la nuque qu’elle rassemblera en boucles plates.

Les deux masses séparées sont alors tressées (tresse à 4, plus plates que la tresse à 3 traditionnelle) et orientées de telle sorte qu’elles sont naturellement amenées à se croiser sur la nuque (et donc cacher le chignon). L’exercice peut paraître simple, mais il faut beaucoup de maîtrise pour serrer les cheveux afin qu’ils soient le plus possible plaqués au crâne. Une fois les deux tresses croisées, elles sont ramenées chacune sous la base de l’autre tresse, pour être cachées sous les cheveux plaqués. L’ensemble donne, sur scène, une impression de cheveux ramenés naturellement en arrière, comme les hommes pouvaient les porter dans les années 30.

Le maquillage

Madeleine commence à unifier le teint de Kate à l’aide d’un fond de teint. Elle creuse ensuite les zones d’ombres autour du nez pour durcir un peu le visage de Kate afin de le masculiniser. Toujours dans ce même but, elle épaissit et redessine les sourcils. Elle ombre la base des paupières et le coin de l’œil grâce à une poudre de teinte marron pour donner plus de présence au regard. Elle fait de même au niveau des tempes : elle dessine alors ce qui sera des « pattes ». Puis elle applique une colle très épaisse et sèche sur cette zone avant de venir y déposer à l’aide d’un pinceau rigide des petits poils issus de la découpe de cheveux. Elle crée ainsi une illusion : si de près, on remarque la supercherie, sur scène l’effet est sensationnel et complètement naturel. Elle termine enfin en redessinant la bouche dans une teinte assez sombre assortie au fard à paupière.

Sur scène

LA CLEMENCE DE TITUS -

Kurt Streit (Titus) et Kate Lindsey (Sextus) © Vincent Pontet

 Merci à Kate, Madeleine et Coralie !

LA CLEMENCE DE TITUS

DU 10 AU 18 DECEMBRE 2014
CLIQUEZ POUR PLUS D'INFORMATIONS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.