Thierry de Brunhoff, fils du papa de Babar

Thierry de brunhoff et son père, Jean de brunhoff

Thierry de Brunhoff, né en 1934, est le cadet des trois fils de Jean de Brunhoff, le créateur de Babar. Orphelin très jeune (Jean de Brunhoff meurt alors qu’il est tout juste âgé de quatre ans), sa mère, elle-même professeur de piano, confie sa formation à Alfred Cortot, un pédagogue et un musicien qui aura une immense influence sur son parcours. Personnalité élégante et sensible, il mena une double carrière d’enseignant à l’Ecole normale de musique de Paris et de concertiste. En 1974, il prend la décision de se retirer comme moine à l’Abbaye d’En-Calcat dans le Tarn et devient dès lors Frère Thierry Jean.

Son répertoire au concert comme au disque était très large de Beethoven à Debussy et Weber mais il resta particulièrement réputé pour ses interprétations de Chopin et Schumann. Il fut un musicien reconnu et apprécié du public comme de ses confrères et laissa plusieurs dizaines d’enregistrements. On trouve la trace de ses apparitions publiques au Théâtre à treize reprises entre janvier 1959 et octobre 1972 avec une part belle faite à l’exercice du récital en solitaire où justement à chaque fois Schumann, Chopin et Bach sont en bonne place. Au concert, il fut l’invité de l’Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire dès novembre 1959 avec André Cluytens pour justement le Concerto en mi de Chopin. Suivront le Concerto K491 de Mozart l’année suivante puis celui de Grieg en 1961. Chopin sera à nouveau à l’affiche de sa venue avec l’Orchestre National de RTF en mai 1968 et de sa dernière apparition au Théâtre en octobre 1972 avec l’Orchestre Pasdeloup.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.