Yves Coueslant: du théâtre à diptyque parfumeur

Pourquoi écrirait-on sur un co-fondateur de diptyque ? Quel lien unit cette Maison parisienne et le Théâtre des Champs-Elysées ? Nous avons trouvé la réponse dans la vie extraordinaire d’Yves Coueslant, à l’origine des célèbres bougies que nos artistes trouvent dans leurs loges les soirs de concerts et de premières.

C’est en découvrant la vie trépidante de l’un des co-fondateurs de diptyque que nous avons décidé de vous raconter l’un de ces destins que l’on envie au passé… et qui doit beaucoup au monde du théâtre et de la musique ! Tout a commencé dans l’Indochine des années 1920…

Virevoltes

Né à Paris, Yves Coueslant passe son enfance dans la région de Tonkin, où son père dirige le département légal de la Banque d’Indochine. Le TCE, alors, n’a qu’une quinzaine d’années… De retour à Paris, le jeune Yves esquive une carrière dans les affaires et suit des cours à l’Ecole du Louvre. Une fois diplômé, le voilà portraitiste, assistant scénographe au théâtre, et même assistant de Paul Fréchet, célèbre designer d’intérieur d’appartements de célébrités, parmi lesquelles Jean Cocteau, Jean Marais ou encore Michèle Morgan… Bref, toute cette crème des jours (et des nuits) parisiens qui se presse alors au Théâtre des Champs-Elysées où Jean Cocteau œuvre à la création des Ballets des Champs-Elysées de Roland Petit.

Une histoire de théâtre
diptyque et l'art de la mise en scène

diptyque et l’art de la mise en scène

En 1949, Yves Coueslant n’a que 23 ans. Il est nommé tour manager de la compagnie de la célèbre Edwige Feuillère à laquelle il donne même la réplique dans La Dame aux camélias… Pendant 12 ans, sa vie tourne autour du théâtre – et au-delà, avec l’organisation des tournées des cirques de Moscou et de Pékin, ou celle du Ballet du Théâtre Stanislavsky de Moscou qu’il aide à se produire sur la scène du Théâtre du Châtelet, en 1956.
 

Une histoire moderne

Les cofondateurs de diptyqueMais au final, la création de diptyque est une histoire des plus modernes. Au début des années 1960, trois amis* font connaissance et décident de lancer une boutique de tissus d’ameublement en reprenant l’emplacement d’un ancien bistrot au 34, bd Saint-Germain. Très vite, la mise en scène de la boutique attire les premiers clients qui s’arrachent les objets insolites qui ornent les vitrines, comme ces lampions de Noël allemands en forme d’animaux, leur premier grand succès. Pendant plusieurs années, le trio alimente ce concept store qui ne dit pas encore son nom, créant des mises en scènes raffinées inspirées de leurs voyages aux quatre coins du monde. Les bougies (1963) et les parfums (1968) ne viendront qu’après… au grand bonheur des artistes du TCE !

* les deux autres co-fondateurs sont architecte d’intérieur (Christiane Gautrot) et peintre (Desmond Knox-Leet)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.