< RETOUR

Emmanuelle Haïm

Le compagnonnage d’Emmanuelle Haïm et des opéras de Mozart remonte à de nombreuses années. C’est une œuvre qu’elle fréquente en effet  depuis longtemps, s’immergeant à chaque fois un peu plus dans son univers. Chaque ouvrage recèle des qualités d’inventivité musicale et dramaturgique qui l’émerveillent toujours, que ce soient ceux de la maturité ou de l’adolescence comme ce Mithridate composé l’année des quatorze ans du musicien.

Mithridate appartient au genre de l’opéra seria, soit… Mais il offre de telles inventions formelles tant dans l’écriture pour les voix que pour l’orchestre qu’il transcende les codes du genre. Le sujet en est sérieux et même tragique (la solitude du pouvoir, la trahison, l’amour déçu…) mais la musicienne est d’une immense admiration pour cette musique où Mozart sublime chacun de ses personnages par une complexité psychologique et musicale qui dépasse de loin celles déjà présentes dans le livret, bien au-delà de ce que l’on pourrait attendre d’une « page de jeunesse » comme on l’a trop souvent qualifiée.

 

 

 

 

 

 

 

Entretien avec Emmanuelle Haïm à propos de la nouvelle production de Mithridate de Mozart

> LE BLOG

> theatrechampselysees.fr

La Caisse des Dépôts soutient l'ensemble de la programmation
du Théâtre des Champs-Elysées