Bruce Liu dans les coulisses du concours Chopin, photo courtesy of the Chopin InstituteBruce Liu dans les coulisses du concours Chopin, photo courtesy of the Chopin Institute
Gagnant de la dernière édition du concours Chopin, le pianiste québécois Bruce Liu (LIU Xiaoyu) n’est âgé que de 24 ans et fait déjà son entrée au Théâtre des Champs-Elysées. Récital le 14 janvier 2022. Il est temps que vous découvriez ce nouveau nom du piano !

Il vient d’où ? Canadien d’origine chinoise, Bruce Liu est né à Paris avant de déménager à Montréal à l’âge de six ans.

Années de formation : Diplômé du Conservatoire de musique de Montréal, Bruce Liu a étudié avec Richard Raymond puis avec Dang Thai Son, premier pianiste asiatique à avoir gagné le concours Chopin. Jusqu’à aujourd’hui, Bruce Liu dit ne pas exercer beaucoup et pratiquer le piano plus comme un hobby, cherchant à tout prix que sa passion ne devienne pas une routine.

Révélation : déjà auréolé de plusieurs prix et finaliste de concours comme le Arthur Rubinstein à Tel Aviv, Bruce Liu attire l’attention du monde entier en remportant le concours Chopin en octobre dernier, une édition organisée à huis clos (et déjà décalée d’un an à cause de la pandémie), et où sa prestation a attiré plus de 70 000 internautes en direct.

Répertoire : Bruce Liu le dit lui-même : « Je n’ai jamais été vraiment un chopiniste. » Il s’intéresse à tout le répertoire pour piano, notamment à la musique française avec, en ce moment, un tropisme particulier pour Rameau.

Il admire : « Quand j’étais plus jeune, j’admirais la perfection pianistique. Bien sûr aussi la musique, mais le sens de la qualité technique qui vise la perfection, des gens comme Zimerman ou Perahia. Je n’aimais pas trop les vieux maîtres dont on sait qu’ils font des fautes. Maintenant, c’est un peu l’inverse. J’admire encore plus Alfred Cortot, Arturo Benedetti Michelangeli, ou Samson François. J’ai même une forme d’addiction pour le vieux son, les vinyles, ces choses où l’on sent une histoire ; une beauté que les enfants ne comprennent pas. » (dans l’interview accordée au journal « Le Devoir » le 30 octobre 2021)

Il aime aussi : Tant de choses ! Il nage chaque jour, joue aux échecs et au go, lit et va au cinéma… mais il adore aussi les courses de voiture (qu’il pratique) et les tours de magie (il en a même fait quelques un en coulisses du concours pour distraire les candidats en attente des résultats).

On l’a vu avec l’Orchestre de Cleveland, le Israel Philharmonic Orchestra, l’Orchestre Symphonique de Montréal…

On la verra au TCE dans : Chopin, bien sûr ! Récital le 14 janvier 2021.

Découvrez-le en video: La finale du concours Chopin, dans le concerto n°1 de Chopin.

Partagez sur :