Si leurs parcours n’ont presque rien en commun, les artistes Marianne Crebassa et Fazil Say se sont pourtant « trouvés ». Quelque chose de pur, de viscéral, d’émotionnel, unit leurs talents et leurs sensibilités d’interprétation.

Dans leur album « Secrets: French Songs », sorti chez Erato, cela resplendit. Le timbre si chaud de la mezzo-soprano s’empreint d’une mélancolie poignante, accompagnée du jeu du pianiste qui semble presque donner son propre timbre au piano, comme s’il chantait à travers lui.

Un répertoire choisi à la perfection

Secrets: French Songs – paru chez Erato

Y figurent d’abord 4 compositeurs français ayant vécu entre le 19eet le 20esiècles : Fauré, Duparc, Debussy, et Ravel, connus notamment pour leurs jolies mélodies écrites comme pour épouser et sublimer la voix.

Le choix des pièces pour chaque compositeur révèle l’excellent goût du pianiste et de la chanteuse : ils sont allés au-delà des « tubes », ont creusé le répertoire moins connu, en ont sorti des chants plus secrets – et le titre de l’album prend tout son sens.

Une composition sur mesure

La dernière piste de l’album est un cadeau supplémentaire : une œuvre de Fazil Say, taillée sur mesure pour la voix profonde de Marianne Crebassa. La voix de la mezzo-soprano attaquant a cappella, sans paroles, toute une phrase dans le registre le plus rond de son timbre, garantit déjà un effet frissonnant.

Et, lorsque Fazil Say se met à jouer, la légèreté de son toucher dissimule une profondeur quasiment inquiétante. Impossible de faire autre chose en même temps. Attentivement, l’oreille écoute, la tête écoute, le cœur écoute.

Un concert qui promet d’être intime

Ne serait-ce qu’au casque audio, l’osmose entre les deux artistes nous émeut. Alors, les voir interpréter ces morceaux sur scène (qui plus est, au TCE, où l’on se sent toujours proche de la scène) promet d’être transcendant.

Marianne Crebassa elle-même parle d’une sensation « transe » ressentie lors de l’enregistrement. Interview à retrouver dans cette vidéo de Warner Classics :

Une sélection subjective

Si nous avions 3 pistes de l’album à vous conseiller avant d’assister au concert :

  • Ravel : Shéhérazade, I. Asie 
  • Duparc : Mélodies, XIII. Au pays où se fait la guerre
  • Say : Gezi Park 3 (composition de Fazil sus-mentionnée)
Ravel : Shéhérazade, I. Asie

Nous vous attendons nombreux et pourtant en toute intimité,
le lundi 25 mars à 20h :

Partagez sur :