En vue des représentations de l’opéra participatif Un Rigoletto, 500 élèves ont bénéficié d’une répétition de chant sur-mesure. Les instituteurs ont laissé leur place au chef de chœur pour préparer leur venue au Théâtre des Champs-Elysées, une première pour la majorité d’entre eux ! Avant qu’ils ne s’installent dans les fauteuils du Théâtre le 3 février prochain, nous nous sommes glissés une répétition.

Avec le soutien de ses mécènes participant à la campagne « Amenez une classe à l’opéra », le Théâtre des Champs-Elysées mène pour la cinquième année consécutive des actions de transmission afin de rendre accessible le spectacle au plus grand nombre en accueillant 500 élèves issus de classes du Réseau d’Education Prioritaire.

Les élèves qui ont la chance de suivre ce parcours plongent dès la rentrée scolaire dans l’univers de l’opéra. Munis d’un livret pédagogique élaboré à leur attention, les professeurs initient les enfants au fonctionnement d’un opéra avant de leur révéler la narration du livret d’opéra qu’ils découvriront 6 mois plus tard sur la scène. Cette année ce sera Un Rigoletto d’après Giuseppe Verdi.

Des graines d’artistes au Théâtre des Champs-Elysées

Parmi les va et vient quotidiens des solistes, musiciens et techniciens, le Théâtre des Champs-Elysées a accueilli des graines d’artistes en ses murs depuis début janvier. Les enfants intimidés répètent dans les studios qui accueillent habituellement des artistes internationaux y ayant parfois fait leurs débuts.

Et s’ils ne peuvent pas venir au Théâtre, le Théâtre vient à eux. Nous avons eu la chance de partir à la rencontre de 70 élèves en classes de CM1 de l’école Henri Martin au Conservatoire Charles Aznavour à Colombes. Quand on demande à Marcel, 9 ans, s’il a l’habitude d’écouter de la Musique Classique, il répond très sincèrement « C’est quoi la Musique Classique ? » avant de comprendre que c’est tout simplement ce qu’il s’apprête à chanter. C’est plus simple de comprendre quand on le vit !

Une répétition optimale en attendant la scène

Grâce au parrainage des Mécènes, Marcel peut répéter dans des conditions optimales. Mathys Lagier, le chef de chœur accompagné de Fanny Letestour au piano livrent aux élèves de précieux conseils. Les voix des apprentis chanteurs prennent de l’ampleur au fil de la séance, ils s’entraînent pendant 45 minutes avec un rythme intense, l’exigence de la scène n’attend pas ! 

Pas facile d’attirer l’attention de 70 élèves durant tout ce temps, heureusement Mathys captive tous les regards tant il est un spectacle à lui tout seul ! On comprend sa fatigue entre deux séances quand il résume sa mission en ces mots « l’amour du partage dans l’énergie absolue ».

Même si certaines classes sont plus attentives que d’autres, la hâte est palpable chez tous les enfants. Leur timidité semble tout à fait disparue quand leur chant vire progressivement aux cris, aux éclats de rire et aux applaudissements.

Une chose est certaine, même si les chants sont d’après Marcel « un peu difficile car il faut faire trembler la voix », nous voyons la fierté que lui procure cet effort à la fin de la séance. 

Dans quelques jours, nous le retrouverons avec ses camarades au Théâtre des Champs-Elysées où ils chanteront ensemble à cœur joie « Pour les artistes, et pour l’orchestre, Chantons ensemble, Chantons ensemble ! ».

Le Théâtre des Champs-Elysées remercie 
ARKEMA, mécène des opéras Jeune Public, accompagne les actions de sensibilisation à la musique
La Fondation d’entreprise ENGIE, mécène de l’accessibilité qui soutient les initiatives en faveur des jeunes en situation des handicaps
et tous les donateurs de la campagne « Amenez une classe à l’opéra »

Partagez sur :