jon-tyson-hhq1Lxtuwd8-unsplash

Le monde de la musique est un vrai casse-tête : comment prononcer les noms des artistes sans trop les écorcher, alors que vous ne parlez pas polonais et que vos bases de coréen sont chancelantes ? On vous aide !

Voici de quoi vous repérer pour la saison 2020-21. Cliquez sur le bouton “play” pour entendre la prononciation dans la langue natale de l’artiste puis… adaptez comme bon vous semble avec l’accent français !

Ablinger-Sperrhacke Wolfgang, ténor

(allemand)(oui, vous avez le droit de dire “Chpéraqueue”, sauf si vous avez allemand 1ère langue 🙂 )

Retrouvez-le dans Salomé dans le rôle de Iocanaan


Altstaedt Nicolas, alto et violoncelle

(allemand/français)

Retrouvez-le dans les duo et trios de Beethoven lors du Concert du Dimanche Matin et en concert avec l’Orchestre national de France


Anderszewski Piotr, piano

(polonais) Erreur très fréquente (on entend souvent “Ander-zevski” : “sz” en polonais se lit comme “ch”.

Retrouvez-le en récital (Le Clavier bien tempéré de Bach)


Anduaga Xabier, ténor

[Khavier Andouaga] (espagnol)

Retrouvez-le dans Les Puritains de Bellini


Baráth Emőke, soprano

se prononce (hongrois). Vous pouvez tenter un “Emeuqueu Borat”

Retrouvez-là dans : Viva Vivaldi avec Philippe Jaroussky, Cosi fan tutte de Mozart, Stabat Mater de Pergolesi, La Storia di Orfeo, récital avec Philippe Jaroussky


Bowen Gwilym, ténor

[Gwilim Bowen] (gallois) Tout simplement !

Retrouvez-le dans le Requiem de Mozart


Bretz Gábor, basse

(hongrois)

Retrouvez-le dans : Salomé de R.Strauss


Chen Stella, violon

Stella Chen est née en Californie. Pas besoin de viser la prononciation en mandarin, allez-y d’un simple “Stella Tchen” !

Retrouvez-la en récital lors du Grand week-end violon.


Chernichka Tatiana, piano

Retrouvez-la en duo avec Eva Zavaro lors du Grand week-end violon


Cho Seong Jin, piano

(coréen) Petite précision : Cho est bien son nom de famille, Seong Jin – les prénoms (en Corée, les prénoms ont en général 2 syllabes et le nom de famille, une. Contrairement à la France, on s’adresse à la personne en commençant par son nom de famille).

Retrouvez-le en récital le 12 janvier 2021


Devieilhe Sabine, soprano

(certes, Sabine Devieilhe est française, mais même les plus aguerris des mélomanes font parfois l’erreur de dire “Devieille”, alors qu’il faut prononcer “Sabine Devièle”)

Retrouvez-la en récital avec Alexandre Tharaud


Devos Jodie, soprano

(français) On vous le met, au cas où vous hésitiez entre “Jodie et “Djodie”.

Retrouvez-la pour son premier récital au TCE


Diakun Marzena, chef d’orchestre

(polonais). Là, c’est facile à prononcer : “rz” en polonais se lit simplement comme “g” dans “génial”.

Première chef d’orchestre invitée de l’Orchestre de chambre de Paris, Marzena Diakun dirigera cette saison le premier concert de l’orchestre.


Dovgan Alexandra, piano

(russe) Son nom est facile à lire, mais si vous avez un côté puriste, vous lirez “Dovgagne” plutôt que “Dovgan”.

Retrouvez-la en Concert du Dimanche Matin


Emelyanychev Maxim, direction et piano

(russe). Rien de compliqué ! Pour les puristes : rajoutez un troisième “y” au début du nom de famille, et vous y êtes !

Retrouvez-le au piano avec Victor Julian-Laferrière, et à la baguette dans Oreste de Haendel.


Gimeno Gustavo, chef d’orchestre

(espagnol)

Retrouvez-le en concert avec l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg et Anja Harteros


Gražynitė-Tyla Mirga, chef d’orchestre

(lithuanien) Oui, c’est hardu ! Mais c’est une chef que vous risquez de voir de plus en plus souvent sur les grandes scènes, autant partir sur de bonnes bases. C’est donc “Graginité” et non “Gratzinité” qu’il convient de prononcer.

Retrouvez-la à la baguette de Un Bal masqué de Verdi


Groissböck Günther, basse

(allemand) Rien de surprenant, mais tout le monde n’a pas fait allemand au lycée !

Retrouvez-le dans Parsifal de Wagner


Jo Sumi, soprano

(coréen)

Retrouvez-la en récital le 8 décembre 2021


Jovanovich Brandon, ténor

(anglais US)

Brandon Jovanovich est américain, vous pouvez y aller les yeux fermés avec “Brendonn Djovanovitch”

Retrouvez- le dans Parsifal


Kampe Anja, soprano

(allemand)

Retrouvez-la dans Parsifal


Kang Clara-Jumi, violon

(allemand)

Retrouvez-la en duo avec Sunwook Kim, et en trio avec Edgar Moreau et Sunwook Kim.


Kholodenko Vadim, piano

(ukrainien)

Retrouvez-le aux côtés de Alena Baeva lors du Grand week-end violon


Kim Sunwook, piano

(coréen)

Retrouvez-le en récital, mais aussi en duo et en trio avec Edgar Moreau et Clara-Jumi Kang


Kožená Magdalena, mezzo-soprano

(tchèque)

Retrouvez-la dans Le Combat de Tancrède et de Clorinde de Monteverdi


Kühmeier Genia, soprano

(allemand)

Retrouvez-la dans la Missa Solemnis de Beethoven


Lehmkuhl Wiebke, mezzo-soprano

(allemand)

Retrouvez-la dans la Missa solemnis de Beethoven


Lezhneva Julia, soprano

(russe)

Retrouvez-la dans Oreste de Haendel


Cristian Măcelaru, chef d’orchestre

[Kristian Matchelarou]

Mehta Bejun, contre-ténor

(anglais US) [Bedjeun Meta ou Meyta]

Retrouvez-le dans Tamerlano de Haendel


Murrihy Paula, mezzo-soprano

[Pola Meurikhi] (anglais)

Retrouvez-la dans la Passion selon saint Matthieu


Nakani Bongiwe, contralto

Retrouvez-la dans Un Bal masqué


Nánási Henrik, chef d’orchestre

(hongrois) [Henrik Nanashi]

Retrouvez-le en fosse à la tête de l’Orchestre National de France dans Salomé


Nguci Marie-Ange, piano

Se prononce comme Marie-Ange [Gucci] (le n est muet et ne fait qu’indiquer que l’accent tonique tombe sur le [u]). (albanais)

Retrouvez-la en concert avec l’Orchestre de chambre de Paris


Ólafsson Víkingur, piano

(islandais)

Retrouvez-le pour ses débuts au TCE lors du Concert du Dimanche Matin


Orliński Jakub Józef, contre-ténor

(polonais)

Mais si vous voulez voir JJ Orlinski imiter les français dire son nom, c’est par ici

Retrouvez-le en récital, mais aussi dans Tamerlano de Haendel


Palchykov Oleksiy, ténor

(ukrainien) [Olexi Paltchikof]

Retrouvez-le dans Salomé de R.Strauss


Pichanick Anthea, contralto

(français) [Antéa Pichanick]

Retrouvez-la en récital aux côtés de Patrizia Ciofi et Lea Desandre


Quilichini Nina, soprano

Say Fazil, piano

(turc) On a tellement entendu “Fazil Sait”… qu’on était nous-mêmes supris d’entendre la bonne prononciation turque : “Fazil Saille”. Sachez que la première version est sans doute la plus usitée en France.

Retrouvez-le en récital


Shani Lahav, chef d’orchestre

(hébreu)

Retrouvez-le à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam en compagnie de Renaud Capuçon et Kian Soltani. Découvrez son portrait ici.


Skerath Chiara, soprano

(français)

Retrouvez-la dans L’Olimpiade de Vivaldi


Spyres Michael, ténor

(anglais US)

Retrouvez-le en récital, dans Cosi fan tutte et dans Tamerlano de Haendel.


Steinbacher Arabella, violon

(allemand)

Retrouvez-la lors du Grand week-end violon


Szabó Bálint, basse

(hongrois) [Balint Ssabo]

Retrouvez-le dans Parsifal


Szczęśniak Małgorzata, scénographe

(polonais) Difficulté 10/10, on vous l’accorde ! Allez, on essaye syllabe par syllabe, avec l’accent français : “Mal-gor- gea – ta (accrochez-vous) Ch-tchain-chniak”. Bravo !

Retrouvez ses décors dans la mise en scène de Salomé de R.Strauss


Warlikowski Krzysztof, metteur en scène

(polonais). En réalité, Krzysztof Warlikowski a des liens si étroits avec la France, où il a étudie et travaille souvent et dont il manie la langue à la perfection, que vous avez tout à fait le droit de prononcer “Christophe”.

Retrouvez sa dernière mise en scène de Salomé de R.Strauss


Yoncheva Sonya, soprano

(bulgare)

Retrouvez-la en récital


Zhang Haochen, piano

(chinois) [Khaotchen Djang]

Retrouvez-le en concert avec l’Orchestre de chambre de Paris sous la direction de Thomas Dausgaard

Partagez sur :