Depuis combien de temps êtes-vous membre du Cercle des Mécènes ?

1 an

Etre Mécène, pour vous, c’est…

D’abord faire preuve de solidarité avec toutes celles et ceux qui rendent possible l’émerveillement de chaque représentation, un encouragement aussi à poursuivre la tâche accomplie au service de tous les publics.

Quel lien avez-vous avec le Théâtre des Champs-Elysées ?

Le TCE est un lieu de beauté et de rencontre physique et intellectuelle avec le lieu, les gens qui l’habitent mais aussi les artistes, y compris d’autrefois qui y poursuivent leur vie grâce aux musiciens, chanteurs et danseurs d’aujourd’hui.

Votre meilleur souvenir au Théâtre des Champs-Elysées :

Récemment, le beau concert d’Anne-Sophie Mutter. L’amie que j’accompagnais l’avait vue à Salzbourg du temps de Karajan !

Un événement organisé par le Cercle des Mécènes que vous avez particulièrement apprécié :

La présentation de la nouvelle saison, avec de belles ambitions.

L’œuvre que vous aimeriez faire découvrir à une jeune génération :

Au-delà de telle ou telle œuvre, je serais heureux qu’elle découvre et comprenne la musique baroque, qui peut sembler si éloignée de notre société. Pourquoi pas dans sa dimension religieuse. Et pour les érudits, partir à la rencontre des musiques hispaniques, par exemple.

L’œuvre qui vous rend le plus heureux :

Tout dépend du moment. Parfois, un simple “voi que sapete” suffit. Parfois un bon coup d’opéra baroque quand tout finit bien et rassure l’âme. En toute circonstance, l’octuor de Schubert.

Quel est le premier morceau de musique que vous vous souvenez avoir entendu dans votre vie ?

Pour avoir trouvé du Brahms dans mon berceau, je serais tenté de citer ce Viennois d’adoption. Mais au fond, Mozart est tellement présent, jusque dans les musiques enfantine ou d’ascenseur… Finalement l’Autriche apparaît en filigrane de ces premières amours.

Préférez-vous l’opéra, la musique symphonique, la musique de chambre..?

L’un de mes confrères mécènes saura-t’il choisir ? Pour ma part, je renonce !

Votre place préférée au Théâtre des Champs-Elysées :

Celles du parterre, ce qui est un peu dommage car j’aime beaucoup monter la belle rampe de l’escalier jusqu’au premier. Devrais-je demander des places au balcon ? 

Un vœu, un souhait ou une remarque particulière ?

Le TCE a la chance d’avoir une direction et une stratégie de longue haleine. Puisse-t-elle continuer à donner leur chance à de jeunes talents, et de nouveaux répertoires. A oser, tout simplement. Parfois en mal – en tout cas, suivant mon goût – mais souvent en bien !


Vous êtes Mécène et souhaitez participer ?


Partagez sur :