Zacharias, Christian 091

Christian Zacharias, pianiste d’envergure internationale, chef reconnu, mais aussi directeur de festival, musicologue, écrivain et producteur… bref ! homme charismatique aux talents multiples, nous explique dans une petite vidéo à quel point la sonnerie d’un téléphone portable en plein concert peut être une vraie torture pour les musiciens qui se produisent à ce moment là.

C’est en effet à l’occasion d’un concert au Gothenburg Concert Hall le 23 octobre 2013 que ce dernier s’est arrêté de jouer en plein milieu d’un concerto pour piano de Haydn. Il revient sur « l’événement »…


© Gothenburg Symphony Orchestra – gsoplay.se/en

Traduction :

Question : “Lors de l’interruption de votre concert, à quel moment avez-vous décidé d’arrêter de jouer ? Était-ce pour vous-même (votre concentration) ou pour le public ?”
C. Zacharias : “Ni l’un ni l’autre, mais parfois les choses vont trop loin. Dans un grand moment où l’orchestre joue, si vous entendez un petit bruit au loin, vous pouvez  vous en accommoder et continuer. Mais, dans le cas présent, quand la musique est de plus en plus silencieuse, de plus en plus magique et que cette nuisance sonore commence et persiste, alors je dis… non … non, les gens doivent se rendre compte que la musique, c’est autre chose, ça ne doit pas pas être dérangé, …. Mais, plus généralement, certaines personnes ont une attitude atroce ! Il arrivait à ma femme de changer de place [il mime l’usage d’un téléphone portable], car, même sur silencieux, cela déconcentre et détruit et s’attaque au fondement même de la chose musicale. C’est un moment rare où l’esprit doit se concentrer sur une seule chose. Nous avons préparé tout cela… c’est la moindre des choses que d’écouter et garder le silence. Après coup, les gens ont saisi et quelque peut alors se passer.”

 

[box]

Orchestre de chambre de Paris

Christian Zacharias    piano et direction

Haydn   Symphonie n° 82 « L’Ours »

Mozart   Concerto pour piano n° 19 K. 459

Beethoven   Prométhée, suite extraite des Créatures de Prométhée

 

 

 

MARDI 3 JUIN – 20 H

[/box]
Partagez sur :