Judith Pisar, Membre du Cercle des Mécènes américains du Théâtre des Champs-Elysées, lance le PRIX PISAR en prolongeant ainsi l’action qu’elle a menée tout au long de sa carrière : bâtir des ponts artistiques entre nos deux nations.

A New York, encouragée par Leonard Bernstein et Lukas Foss, elle crée The Composer Speaks qui invite l’avant-garde des compositeurs européens et américains à présenter leur travail aux États-Unis. Parmi eux, Pierre Boulez, Karl-Heinz Stockhausen, Luciano Berio, Mauricio Kagel, Iannis Xenakis, Morton Feldman, Earl Brown et John Cage.

Ce dernier lui présente le chorégraphe Merce Cunningham qui lui demande de devenir la directrice exécutive de sa compagnie. Cage et Cunningham deviennent ses mentors et amis. 

Judith Pisar, ambassadrice des échanges artistiques entre la France et les Etats-Unis

Epouse de Samuel Pisar et installée à Paris, elle préside pendant 17 ans l’American Center de Paris, où elle invite Bob Wilson, Peter Brook, Samuel Beckett, Gene Kelly, Jean-Louis Barrault et y retrouve John Cage et Merce Cunningham. En 1988, elle demande à Frank Gehry de concevoir le nouveau bâtiment de l’institution et propose à la Ville de Paris de nommer le square attenant Place Leonard Bernstein.

En tant que Présidente d’Arts France-USA, elle organise d’importants hommages à George Gershwin, Duke Ellington, Louis Armstrong, Quincy Jones, Leonard Bernstein.

Pour son action, elle a été nommée Envoyée spéciale de l’UNESCO pour la diplomatie culturelle et faite Commandeur de la Légion d’Honneur par le Président Emmanuel Macron.

John Cage & Judith Pisar en 1982 © Antoine Monory

En faveur de la jeunesse créative

En partenariat avec le Théâtre des Champs-Elysées, la Juilliard School de New York et la Villa Albertine aux Etats-Unis, le PRIX PISAR, en mémoire de John Cage & Merce Cunningham, a comme ambition de renforcer les liens culturels entre la France et les Etats-Unis.

Le lauréat ou la lauréate, alternativement désigné(e) par le Théâtre des Champs-Elysées, la Villa Albertine et la Juilliard School, bénéficiera d’une résidence aux Etats-Unis lui permettant de composer une œuvre orchestrale, avant sa création mondiale au Théâtre des Champs-Elysées.

L’orchestre Les Siècles dirigé par François-Xavier Roth fera découvrir cette pièce inédite au cours de la saison 2023-2024.

Profils et projets recherchés pour l’édition 2022

Le PRIX PISAR propose à un compositeur ou une compositrice, entre 21 et 35 ans, sans condition de nationalité, de développer une œuvre orchestrale d’une durée de 10 à 15 minutes s’inspirant d’un lieu, d’un imaginaire ou d’une tradition américaine nécessitant un séjour d’immersion aux Etats-Unis. 

Le projet présentera un lien avec les enjeux du territoire exploré et s’efforcera d’ouvrir un dialogue actif avec les acteurs locaux rencontrés.

Résidence Villa Albertine / Juilliard School au cours du premier semestre 2023

La résidence offerte au lauréat s’articulera en deux temps :

  • Une résidence de 3 à 5 semaines dans l’une des antennes de la Villa Albertine, résidence au cours de laquelle le lauréat ou la lauréate développera son projet, soit à Atlanta, Boston, Chicago, Houston, Los Angeles, Miami, New York, La Nouvelle-Orléans, San Francisco ou Washington D.C. 
  • Une résidence de 2 à 3 semaines à la Juilliard School au cours de laquelle il ou elle présentera son travail au sein du département de composition et bénéficiera d’ateliers lui permettant de compléter son œuvre en lien avec les musiciens de l’école.

En complément de la résidence et de la création de son œuvre, le lauréat recevra un prix de 10.000 euros.

Création mondiale au Théâtre des Champs-Elysées

L’œuvre sera donnée en création mondiale au cours de la saison 2023-2024 au Théâtre des Champs-Elysées, au sein d’un concert de l’orchestre Les Siècles dirigé par François-Xavier Roth, en présence du compositeur/de la compositrice. 

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 31 mai et les résultats seront annoncés le 30 juin 2022.

Partagez sur :