Le pianiste Adam Laloum revient au TCE à deux reprises: pour un récital des ultimes sonates de Schubert, puis en Concert du Dimanche Matin. Il s’est prêté, pour l’occasion, à notre questionnaire de Proust revisité…

       

Mon état d’esprit actuel.

Aussi indescriptible que d’habitude.

Ma vertu préférée.

La bienveillance.

La qualité que je préfère chez un homme.

La fragilité.

La qualité que je préfère chez une femme.

La force.

Mon principal défaut.

L’indécision.

Mon occupation préférée.

L’oisiveté.

Mon rêve de bonheur.

Le bonheur simple d’être en bonne compagnie avec un peu de musique.

Quel serait mon plus grand malheur ?

L’indifférence.

Ce que je voudrais être.

Un sage.

Le pays où je voudrais vivre.

Un pays lointain que je ne connais pas encore.

La couleur que je préfère.

Le vert.

Mes écrivains favoris.

Hesse, Camus, Kafka…J’ai commencé Proust et me délecte de chaque page comme ça ne m’est jamais arrivé.

Mes héros dans la fiction.

Wozzek.

Mes compositeurs préférés.

La liste est longue liste (je connais mieux le sujet). Gesualdo, Bach, Beethoven, Schubert, Schumann, Chopin, Wagner, Berg, Debussy, Bartok…

Mes peintres favoris.

Bruegel l’ancien, Caravage, Vinci, Schiele, Picasso, Kandinsky…

Mon héros dans la vie réelle.

Jean-Jacques mon compagnon.

Mes gourmandises préférées.

Celles que l’on mange avec culpabilité.

Ce que je déteste par-dessus tout.

La suffisance.

La faute qui m’inspire le plus d’indulgence.

La curiosité quand elle est encore pure.

Ma devise.

“Prends ton temps!”

Adam Laloum

Adam Laloum, récital

CLIQUEZ POUR PLUS D'INFORMATIONS

(cet article a été publié pour la première fois le 5 décembre 2016)

Partagez sur :