Quatre Stabat Mater sont à entendre au TCE la saison prochaine, c’est l’occasion de faire un petit tour d’horizon d’une œuvre aux multiples adaptations.

Le Stabat Mater évoque la douleur de Marie lors de la crucifixion de son fils Jésus-Christ, et la présente davantage sous son côté de femme en souffrance que comme reine des Cieux, telle qu’elle est le plus souvent dépeinte dans les textes religieux. Il s’agit d’un poème liturgique écrit au 13esiècle, attribué au franciscain italien Jacopone da Todi. Son succès à travers le temps s’expliques sans nul doute par le fait qu’il s’agisse de l’un des textes sacrés les plus poignants qu’il existe.

Traduction du texte

Dès les 4 premières strophes du texte, nous pouvons déjà en déceler le sens général, qui tourne donc autour de la vulnérabilité de Marie. Les voici, traduites en français :

Figée de douleur, la Mère était là,
Toute en larmes, auprès de la croix ,
Alors que son Fils y était suspendu.

Son âme gémissante,
Désespérée et souffrante,
Fut transpercée d’un glaive.

Qu’elle était triste, anéantie,
La femme entre toutes bénie,
La Mère du Fils unique !

Dans le chagrin qui la poignait,
Cette tendre Mère pleurait
Son Fils mourant sous ses yeux.

Les versions musicales célèbres…

Lors des messes, ce poème n’est presque jamais lu. Or les versions des grands compositeurs historiques sont souvent données en concert. La vulnérabilité de Marie donne à chacune des versions une lueur poignante, comme chez Pergolèse, dont le Stabat Mater (1736) reste l’adaptation musicale la plus célèbre.

Parmi les autres versions connues, celles de Rossini, de Scarlatti, ou encore de Poulenc. Les quatre seront à entendre lors de la saison 2019-2020 au Théâtre des Champs-Elysées. 

Blind test : qui est le compositeur ?

Dans la vidéo qui suit, vous entendrez 9 extraits du début de différents Stabat Mater, de compositeurs de périodes musicales variées. Combien saurez-vous en identifier ?
(Les réponses seront données au fur et à mesure, dans la vidéo.)

Utilisez les repères en bas de la vidéo pour passer à l’extrait suivant

Perfectionnez votre oreille en venant écouter les Stabat Mater proposés au Théâtre à l’automne 2019 :

Partagez sur :