La mandoline dans l’histoire de la musique

2 tableaux de Harold Ross, extraits de la galerie Still Life

Nous n’allons pas vous présenter une recette de légumes finement tranchés, mais bien l’histoire de la mandoline, petit instrument à cordes pincées, aux consonances sud-européennes. Si ses origines sont italiennes, on la retrouve pourtant dans de nombreux pays méditerranéens, aussi bien dans la musique dite ‘classique’, que folklorique ou traditionnelle.

 

Esthétique physique

La mandoline mesure entre 70 et 75 cm de long, comporte une caisse de résonance bombée, un court manche muni de frettes.

Initialement, la mandoline milanaise avait 6 cordes doubles, le plus souvent en boyau, accordées en sol, si, mi, la, ré. De nos jours, elle s’accorde comme une guitare. Mais la mandoline la plus répandue aujourd’hui est dérivée de la ‘mandolino’, apparue dès le XVe siècle. Elle a 4 cordes doubles, en acier, accordées en quintes : sol, ré, la, mi, à l’instar du violon.

 

Le saviez-vous ?

L’outil de cuisine qui s’appelle mandoline également tient son nom de l’instrument. En effet, son créateur Jean BRON en 1946 a trouvé que gratter ses légumes sur ces lames ressemblait à gratter une mandoline !

Pratique de la mandoline dans l’histoire

Si cet instrument est resté courant en Italie et en Espagne depuis sa création, sa popularité a connu bien des fluctuations.

  • En 1725, Vivaldi compose un concerto pour mandoline en do majeur, œuvre qui accompagne souvent les 4 saisons lors des concerts.
  • A la fin du XVIIIe siècle, Beethoven compose quelques œuvres autour de cet instrument, comme la Sonatine en do mineur pour Mandoline et Piano, plus lente et avec une pointe de nostalgie.
  • Toujours à la fin du XVIIIe siècle, Mozart inclut une magnifique sérénade à la mandoline, Deh vieni alla finestra, dans son opéra Don Giovanni, que voici interprétée par le baryton Peter Mattei.

 

Après ce succès, la mandoline tombe néanmoins dans l’oubli pendant quasiment un siècle, en dehors de l’Italie où son utilisation dans la musique traditionnelle persiste.

Lors de l’exposition universelle de 1878 à Paris, quelques ensembles de mandolinistes espagnols connaissent cependant un franc succès et entraînent l’âge d’or de l’instrument : il sera souvent joué seul, ou dans de petits ensembles, jusque dans les années 1920. L’arrivée du jazz et même de l’accordéon sur l’avant de la scène ont mis la mandoline au second plan jusque dans les années 1950.

 

La mandoline de nos jours

Depuis, la mandoline se pratique dans bien des genres musicaux : bluegrass, jazz, rock, musique celtique…

Finissons sur une note pleine d’énergie : Avi Avital jouant aux côtés d’Omer Avital pour leur album familial « Avital meets Avital » aux résonances marocaines et nord-africaines.

 

Le dimanche 4 février 2018 à 11h, retrouvez au Théâtre Avi Avital à la mandoline, aux côtés de Shalev Ad-El au clavecin et Marco Frezzato au violoncelle.
Au programme : Scarlatti, Valentini, Beethoven, Vivaldi, et Bach !

 

 

Concerts du Dimanche Matin

Le charme virtuose de la mandoline d’Avi Avital

CLIQUEZ POUR PLUS D'INFORMATIONS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.