Philippe Copin, le compagnon de l’ombre du grand Steinway

Philippe Copin est accordeur. C’est l’homme des salles vides qui n’aime rien tant que le tête-à-tête solitaire avec l’instrument, ce dialogue à demi-mot et demi-ton. Il est donc celui qui arpente les scènes quand elles ne brillent pas encore de tous leurs feux, quand le public n’y a pas encore pris place, quand l’artiste n’a pas encore fait son entrée en scène.

Philippe Copin est accordeur par vocation et par plaisir. « En regardant enfant à la télévision Le Grand Echiquier, mythique émission de Jacques Chancel, j’ai compris que je ne voulais pas être pianiste mais travailler pour eux ». Pour cela, il se forme dans les plus grands Saints des Saints. Tout d’abord au Japon où il rejoint le « temple » Yamaha puis à Vienne chez Bösendorfer et enfin à Hambourg chez Steinway & Sons. Un parcours sans faute au plus haut niveau qui lui permet également de nouer des relations privilégiées avec de nombreux artistes. Free-lance, il prépare de nombreux pianos aussi bien dans des conservatoires, des salles de concert ou des studios d’enregistrement.

Depuis quinze ans, il est responsable de la préparation du Grand Steinway des Concerts du Dimanche Matin. Il en connaît le moindre détail et en parle avec gourmandise et affection. C’est un compagnon de route auquel il apporte dès l’aube dominicale toute son attention pour qu’il brille de tous ses feux à partir de 11h. Ce Grand Steinway a bien de la chance !

Concerts du Dimanche Matin

Les dimanches à 11h

CLIQUEZ POUR PLUS D'INFORMATIONS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.